image slideshow
 
 
 
AccueilMairieVie localeInfos pratiquesEcoleBoesenbiesenSalle des Fêtes
 
 
 
 
Boesenbiesen - Presse locale - Emploi - Météo -


« Octobre - 2020 »
DiLuMaMeJeVeSa
 0102
03
04
0506
07
080910
111213141516
17
18192021222324
2526282930
31
mercredi, 30-09-2020


Les 10 derniers articles !

samedi 12 septembre 2020

« La menace de mort contre une personne morale n’existe pas »

Article Dna

Un agriculteur de Boesenbiesen, dans le Bas-Rhin, à qui on avait saisi son tracteur, est venu...


jeudi 10 septembre 2020

Le théâtre alsacien annulé à Boesenbiesen

A Boesenbiesen, La troupe de théâtre de l’ACSL devait monter sur les planches cet automne,...


mercredi 09 septembre 2020

Une nouvelle secrétaire de mairie

Hélène Butscha, nouvelle secrétaire de mairie.

Hélène Butscha est en poste depuis le 20 juillet 2020 au secrétariat de la mairie de Boesenbiesen. ...


samedi 05 septembre 2020

Avancement nouvel abri

  Quelques photos...


vendredi 04 septembre 2020

Gym' du Grand Ried

Après cette période difficile que les sportifs (ou non !) ont vécu et dans l'espoir d'un futur plus...


jeudi 03 septembre 2020

Une sortie instructive pour les élus

Les membres du conseil municipal de Boesenbiesen ont fait le tour du ‘‘propriétaire’’ à vélo.

Dimanche matin, les membres de la nouvelle équipe municipale de Boesenbiesen se sont retrouvés à...


jeudi 13 août 2020

La construction de l’abri communal associatif avance

La charpente est en cours de montage et sera recouverte par des panneaux photovoltaïques.  Photo DNA

La construction du nouvel abri associatif de Boesenbiesen avance bon train. Les travaux qui ont...


mardi 07 juillet 2020

Un nouvel abri associatif


dimanche 07 juin 2020

Les Foulées de la Ligue contre le cancer

 


mardi 02 juin 2020

Des masques "Made in Boesenbiesen"

1. Dix couturières (sur onze) étaient présentes à la distribution, autour de Mathieu Lauffenburger, maire de Boesenbiesen.

C’est un beau groupe de volontaires qui a répondu à l'appel de Mathieu Lauffenburger, le nouveau...




Les 10 dernières infos !

mercredi 29 juillet 2020

Plan bleu

Plan Bleu Développé en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, le...


vendredi 10 juillet 2020

Horaires Smictom - alerte canicule

Dans le cadre du plan de prévention canicule, nous adaptons les horaires du service public. Ainsi,...






 
samedi 12 septembre 2020 Il y a: 44 jours
Categorie: Dossier de presse

« La menace de mort contre une personne morale n’existe pas »

Fermer
Envoyer cet article
Send this form











Article Dna

Un agriculteur de Boesenbiesen, dans le Bas-Rhin, à qui on avait saisi son tracteur, est venu bruyamment signifier son désaccord devant les grilles de la sous-préfecture de Sélestat, mardi. Il était jugé ce vendredi à Colmar pour menaces de mort, rébellion et outrage.

Un agriculteur de Boesenbiesen, dans le Bas-Rhin, a comparu ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Colmar en procédure de comparution immédiate pour des faits de menaces de mort, de rébellion et d’outrage. Les policiers de Sélestat avaient été alertés le 8 septembre qu’un individu s’était présenté devant les grilles de la sous-préfecture. Il s’était montré agressif avec la secrétaire qui avait tenté d’entamer le dialogue avec lui et avait violemment secoué le portail. Au secrétaire général qui était venu à sa rencontre, il avait menacé « d’aller chercher son fusil pour le buter ».

Les policiers qui sont arrivés chez lui, le lendemain, pour procéder à une perquisition afin de trouver l’arme qui avait été mentionnée la veille, se sont retrouvés face à un homme récalcitrant qui refusait de les suivre et a résisté au menottage. « Il a fallu quatre fonctionnaires de police et l’usage du pistolet à impulsion électrique à trois reprises pour vous maîtriser ! », a rappelé la présidente du tribunal. Selon les policiers, l’homme de 63 ans les aurait outragés en alsacien, ce qu’il nie. « Ils ont inventé ça pour me punir… »

Sentiment de persécution institutionnelle

 

Jamais condamné par la justice, l’agriculteur travaille seul dans son exploitation qui compte une dizaine de vaches et génisses. Il cultive également du maïs, du blé et de l’orge. Il explique que sa colère est consécutive à la saisie d’un tracteur d’une valeur de 80 000 €, « son outil de travail », a souligné son avocat, Me Uriel Lipsyc. « En décembre dernier, avec ma banque, nous avions procédé à un virement de 6 000 € et proposé un échéancier. La société de financement n’a pas réagi et le tracteur a été saisi. »

La représentante du ministère public Marianne Aventin a dit comprendre que la saisie, « justifiée ou non » du tracteur, ait pu causer de l’émoi chez le prévenu, ce qui ne justifie cependant pas les menaces de mort. « De l’émoi ? », s’est exclamé Me Lipsyc, « c’est peu dire ! » L’avocat a insisté sur la situation précaire du prévenu, « endetté au point que son outil de travail lui a été confisqué ». « En effet, il nourrit un sentiment de persécution institutionnelle », a-t-il ajouté, reprenant un terme employé par le parquet. Et exhumé un témoignage du secrétaire général de la sous-préfecture qui n’avait pas été évoqué durant l’audience : « Je ne me suis pas senti personnellement visé par les menaces de mort, je pense qu’il visait plutôt l’institution… » « À ma connaissance, la menace de mort contre une personne morale n’existe pas, l’infraction n’est donc pas constituée, c’est pourquoi vous allez relaxer mon client », a conclu l’avocat.

L’agriculteur a été condamné à deux mois de prison intégralement assortis du sursis simple.


Fichiers:
20200912_Justice_Article_Dna.pdf (508 Kb)

 
 
  Site officiel de Boesenbiesen créé avec Typo3. Copyright 2006   Page statique du 27.10.20 05:05:31 Conception et réalisation : Leiby Marc - Loup-Forest Nathalie  
  Historique maintenance  -  Analyse site  Surveillé par Site24x7
Disponibilité cette semaine
Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web