image slideshow
 
 
 
AccueilMairieVie localeInfos pratiquesEcoleBoesenbiesenSalle des Fêtes
 
 
 
 
Boesenbiesen - Presse locale - Emploi - Météo -


« Mai - 2024 »
DiLuMaMeJeVeSa
 01020304
05060708091011
12131415161718
192021222425
262728293031 


Les 10 derniers articles !

vendredi 19 août 2022

La 37e édition de la Fête de la tarte flambée ce week-end

Les tartes flambées sont à déguster salées ou sucrées.(Photo L'Alsace)

La 37e édition de la Fête de la tarte flambée de Boesenbiesen, organisée par l’ACSL, aura lieu...


jeudi 18 août 2022

La rue de l’École en fête

Photo L’Alsace /Laurence BOUILLE

Sous un franc soleil, les habitants de la rue de l’École de Boesenbiesen se sont retrouvés pour une...


dimanche 31 juillet 2022

La 37e Fête de la tarte flambée aura lieu les 20 et 21 août

Installation-des-banderoles-autour-du-village-de-boesenbiesen-photo-l-alsace-laurence-bouille.

L’association Culture sports et loisirs (ACSL) de Boesenbiesen a prévu sa 37e Fête de la tarte...


vendredi 29 juillet 2022

Un « amoureux de Boesenbiesen » aurait-il volé le panneau d'entrée du village ?

Le panneau de l'entrée nord de Boesenbiesen a été dérobé dans la nuit du 27 au 28 juillet. Capture d'écran Google street view

Le panneau d'entrée Nord du village de Boesenbiesen a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi. La...


mercredi 27 juillet 2022

Beach Soccer : un air de vacances au village

Les pieds dans le sable, le beach soccer est un sport phare de l’été à Boesenbiesen ! Photo L’Alsace /Laurence BOUILLE

Après deux ans d’absence, la manifestation estivale de Beach Soccer du Club des jeunes de...


dimanche 28 mars 2021

Ochterputz sur le ban communal

Encore une triste récolte pour cet Ochterputz à Boesenbiesen.

Sur l'initiative du conseil municipal de Boesenbiesen, une vingtaine de bénévoles a été à l'œuvre...


mercredi 10 mars 2021

85 ans pour Yvonne Braun

85 ans pour Yvonne Braun

Yvonne Braun, de Boesenbiesen, vient d'avoir la joie de fêter son 85ème anniversaire. Elle est née...


dimanche 20 décembre 2020

Distribution des cadeaux aux aînés

Les conseillers ont distribué les cadeaux aux aînés, dans le strict respect des gestes barrière.

Dimanche matin, les conseillers municipaux de Boesenbiesen ont distribué les paquets "cadeaux de...


samedi 19 décembre 2020

85 ans pour Jeannette Rohr

85 ans pour Jeannette Rohr

Mercredi 16 décembre, Jeannette Rohr de Boesenbiesen a fêté son 85ème anniversaire. Jeannette Rohr...


samedi 28 novembre 2020

Opération "Boîtes de Noël" réussie !

Les Bœsenois sont venus déposer leur boîte de Noël à la mairie. Photo L’Alsace /Laurence BOUILLE

La mairie de Boesenbiesen et les trois classes du RPI Boesenbiesen/Schwobsheim se sont associées...




Les 10 dernières infos !

dimanche 20 décembre 2020

Note d'info décembre 2020

Note d'in de décembre 2020 page1/2


dimanche 08 novembre 2020

Collecte des biodéchets

CdC du Ried de Marckolsheim Collecte des biodéchets Comment se réapprovisionner en...


samedi 31 octobre 2020

Info Coronavirus






 
samedi 12 septembre 2020 Il y a: 4 années
Categorie: Dossier de presse

« La menace de mort contre une personne morale n’existe pas »

Fermer
Envoyer cet article
Send this form











Article Dna

Un agriculteur de Boesenbiesen, dans le Bas-Rhin, à qui on avait saisi son tracteur, est venu bruyamment signifier son désaccord devant les grilles de la sous-préfecture de Sélestat, mardi. Il était jugé ce vendredi à Colmar pour menaces de mort, rébellion et outrage.

Un agriculteur de Boesenbiesen, dans le Bas-Rhin, a comparu ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Colmar en procédure de comparution immédiate pour des faits de menaces de mort, de rébellion et d’outrage. Les policiers de Sélestat avaient été alertés le 8 septembre qu’un individu s’était présenté devant les grilles de la sous-préfecture. Il s’était montré agressif avec la secrétaire qui avait tenté d’entamer le dialogue avec lui et avait violemment secoué le portail. Au secrétaire général qui était venu à sa rencontre, il avait menacé « d’aller chercher son fusil pour le buter ».

Les policiers qui sont arrivés chez lui, le lendemain, pour procéder à une perquisition afin de trouver l’arme qui avait été mentionnée la veille, se sont retrouvés face à un homme récalcitrant qui refusait de les suivre et a résisté au menottage. « Il a fallu quatre fonctionnaires de police et l’usage du pistolet à impulsion électrique à trois reprises pour vous maîtriser ! », a rappelé la présidente du tribunal. Selon les policiers, l’homme de 63 ans les aurait outragés en alsacien, ce qu’il nie. « Ils ont inventé ça pour me punir… »

Sentiment de persécution institutionnelle

 

Jamais condamné par la justice, l’agriculteur travaille seul dans son exploitation qui compte une dizaine de vaches et génisses. Il cultive également du maïs, du blé et de l’orge. Il explique que sa colère est consécutive à la saisie d’un tracteur d’une valeur de 80 000 €, « son outil de travail », a souligné son avocat, Me Uriel Lipsyc. « En décembre dernier, avec ma banque, nous avions procédé à un virement de 6 000 € et proposé un échéancier. La société de financement n’a pas réagi et le tracteur a été saisi. »

La représentante du ministère public Marianne Aventin a dit comprendre que la saisie, « justifiée ou non » du tracteur, ait pu causer de l’émoi chez le prévenu, ce qui ne justifie cependant pas les menaces de mort. « De l’émoi ? », s’est exclamé Me Lipsyc, « c’est peu dire ! » L’avocat a insisté sur la situation précaire du prévenu, « endetté au point que son outil de travail lui a été confisqué ». « En effet, il nourrit un sentiment de persécution institutionnelle », a-t-il ajouté, reprenant un terme employé par le parquet. Et exhumé un témoignage du secrétaire général de la sous-préfecture qui n’avait pas été évoqué durant l’audience : « Je ne me suis pas senti personnellement visé par les menaces de mort, je pense qu’il visait plutôt l’institution… » « À ma connaissance, la menace de mort contre une personne morale n’existe pas, l’infraction n’est donc pas constituée, c’est pourquoi vous allez relaxer mon client », a conclu l’avocat.

L’agriculteur a été condamné à deux mois de prison intégralement assortis du sursis simple.


Fichiers:
20200912_Justice_Article_Dna.pdf (508 Kb)

 
 
  Site officiel de Boesenbiesen créé avec Typo3. Copyright 2006   Page statique du 23.05.24 01:04:27 Conception et réalisation : Leiby Marc - Loup-Forest Nathalie  
  Historique maintenance  -  Analyse site  Surveillé par Site24x7
Disponibilité cette semaine
Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web